L’occitan est la langue historique de l’Auvergne et du sud de la France : ​apprendre l’occitan, ​c’est comprendre le lieu où l’on vit.

Pourquoi donc enseigner l’occitan en calandreta ?

– ​parce que l’occitan constitue un socle culturel riche et une ouverture au monde. ​C’est une langue régionale riche de plus de 1000 ans d’écriture. 

​- ​parce que le bilinguisme précoce est une chance pour l’apprentissage de toutes les langues étrangères, ​particulièrement toutes les langues latines (espagnol, ​italien, ​portugais, ​catalan…)

Dans toutes les calandretas, ​l’enfant entend l’occitan en permanence dans la classe puisque c’est la langue des enseignements (sauf des cours de français).

Cette immersion linguistique précoce est un pilier de l’enseignement Calandreta : ​il s’appuie sur les travaux du professeur Jean Petit. ​Le plurilinguisme n’est pas une juxtaposition d’apprentissage de langues : ​l’idée est bien de développer une curiosité pour les langues et leur fonctionnement. ​L’inconnu n’est alors pas vécu comme potentiellement dangereux mais comme curieux et intéressant : ​à travers la découverte des langues, ​les enfants s’ouvrent à d’autres cultures. ​Au cœur des langues romanes, ​l’occitan est la langue vertébrale des activités « familhas de lengas » mises en place par l’enseignant.

La pédagogie calandreta repose sur deux piliers : ​méthode Freinet et pédagogie institutionnelle. ​

La pédagogie Freinet 

C’est une pédagogie originale, ​mise au point par Célestin Freinet, ​fondée sur l’expression libre des enfants : ​

texte libre, ​dessin libre, ​correspondance inter-scolaire… ​

– ​pour que les enfants puissent acquérir le socle commun des connaissances par l’expérimentation, ​sans faire du « par-coeur » 

– ​pour qu’aucun enfant ne soit mis en situation d’échec 

– ​pour que chaque enfant ait une progression adaptée à ses capacités et ses envies 

– ​pour que les enfants apprennent la coopération et l’autonomie 

Ainsi, ​il n’y a pas de notes dans les calandretas mais une progression par ceinture de couleur. ​

La coopération est matérialisée par le rôle de « paicèl » confié à un « grand » calandron qui aide un plus jeune. ​

Des métiers sont confiés à chacun et changent régulièrement, ​afin de responsabiliser tous les élèves dans la classe, ​en fonction de leur âge : ​nettoyer le tableau, ​ranger les chaises ou les cahiers, ​appeler au retour en classe à la fin de la récré, ​etc. ​

Les institutions 

En classe, ​les enfants expérimentent le rapport à la loi, ​la participation active aux lieux de décisions, ​la place de la parole. 

​Le quotidien des calandrons est structuré par des institutions : ​

– ​le « Que de nou ? ​» qui, ​chaque matin, ​permet d’engager la journée collectivement,

– ​le conselh, ​mené chaque semaine par un calandron (à tour de rôle), ​et qui permet à chacun de s’exprimer sur le fonctionnement de la classe, ​de régler les conflits… 

– ​le « Como quo vai ? ​» qui permet de faire le bilan de chaque journée.

L’école de Vals-le-Chastel, ​l’une des trois calandretas d’Auvergne, ​appartient à la confédération des Calandretas et bénéficie du soutien des institutions locales : ​la Communauté de communes des Rives du Haut-Al​lier et la Région Auvergne-Rhône-Alpes. ​

La confédération négocie avec le ministère de l’Education Nationale la création de postes fléchés pour les calandretas : ​en cas de contractualisation, ​la calandreta permet donc la création d’un poste d’enseignant supplémentaire. ​

Le financement de l’école est assuré par l’association Calandreta Ribeirona. ​Les parents participent matériellement et financièrement en fonction de leurs moyens. ​

Le fonctionnement pédagogique L’enseignement est assuré par un(e) ​régent(e) ​formé(e) ​à la pédagogie calandreta : ​cette formation de deux ans est dispensée à l’établissement APRENE à Béziers. ​En 40 ans d’expérience, ​Calandreta, ​au travers de cet établissement d’enseignement supérieur, ​a assuré sa transition d’une école expérimentale militante à une école experte, ​une école de l’exigence, ​dont l’expertise est reconnue nationalement. ​

L’association Calandreta Ribeirona a été créée en 2013, ​de la volonté de parents désireux d’offrir à leurs enfants un enseignement laïc, ​bilingue et fondé sur la coopération et l’expérimentation, ​avec l’idée que, ​même en milieu d’hyper-ruralité, ​il est possible de proposer une école différente, ​ouverte sur le monde, ​accessible à tous ceux qui le souhaitent. ​

L’association, ​de type loi 1901, ​rassemble les parents et les sympathisants de l’école. ​Elle porte juridiquement l’école Calandreta Ribeirona et assume toutes les charges de locaux et de personnels. ​Les parents sont les administrateurs de l’association, ​dont les statuts sont conformes à ceux rédigés par la confédération des Calandretas. ​

Pour promouvoir l’école et la langue occitane, ​l’association organise, ​chaque année, ​des événements à destination de tout public : ​la Dictada occitana, ​le Bal de la Calandreta… ​Elle participe à des événements culturels locaux, ​tels la Nuit des Arts du Feu, ​les fêtes du roi de l’Oiseau ou ​la Fête des Plantes de Chavaniac-Lafayette. ​Elle est aussi un support pour l’équipe enseignante, ​en participant à l’organisation de projets menés par l’équipe pédagogique. ​

En 2019, ​l’association Calandreta Ribeirona a été accompagnée, ​dans le cadre du Dispositif Local d’Accompagnement, ​par le cabinet Conselh Developament, ​ce qui a permis aux adhérents de formaliser les valeurs qui réunissent les membres de l’association.

Être acteur de l’éducation de nos enfants, ​les ouvrir au monde, ​leur apprendre la coopération plutôt que la compétition, ​les encourager à être autonome… ​Les aider, ​tout simplement, ​à prendre leur envol ! ​

La Calandreta Ribeirona est une école associative qui propose un enseignement bilingue et une pédagogie Freinet-Oury. ​Elle a ouvert ses portes dans l’ouest de la Haute-Loire en 2015. ​

Calandreta, ​qu’ès aquò ? 

​- ​une école associative, ​laïque et ouverte à tous 

– ​une école à classes multi-niveaux et effectifs réduits 

– ​une école bilingue occitan-français 

– ​une école pratiquant une pédagogie basée sur l’expérimentation et la coopération (Freinet-Oury) 

​- ​une école qui fait partie d’un réseau national qui compte aujourd’hui 55 écoles dans le sud de la France 

– ​une école avec un enseignant et une aide maternelle formés 

– ​un enseignement respectant le programme de l’Éducation nationale

Calandreta Ribeirona 

Le bourg – ​43230 Vals-le-Chastel

Calandreta43@gmail.com

La calandreta est soutenue par la Région Auvergne-Rhône-Alpes 

et la Communauté de communes des Rives du Haut-allier

Pourquoi une école en Haute-Loire ? ​

La calandreta est une richesse locale, ​pour un territoire réputé « hyper-rural ». ​Elle est une chance pour que les enfants des territoires ruraux pratiquent un bilinguisme précoce, ​facteur d’ouverture. Elle crée du lien inter-générationnel et promeut la culture occitane, ​si porteuse de sens. ​

Les familles des campagnes de Haute-Loire, ​comme les familles urbaines, ​ont le droit d’avoir le choix d’une éducation bilingue pour leurs enfants. ​

La situation privilégiée de la calandreta ribeirona, ​au cœur d’un petit village de la vallée du Doulon, est un choix assumé de l’association. ​

Car, ​aujourd’hui, ​éduquer son enfant au monde, c’est aussi lui apprendre une relation différente à l’environnement. ​

Les calandrons de Vals-le-Chastel ont la chance de pouvoir être au contact de la nature, ​de faire un jardin avec un compost, ​d’avoir une cour de récré enherbée, ​de participer à des activités « nature », ​en collaboration avec le Parc Naturel du Livradois-Forez, ​les paysans alentour, ​les voisins… 

La calandreta ribeirona est aussi une école du dehors ! ​

L’association Calandreta Ribeirona a été créée en 2013, ​de la volonté de parents désireux d’offrir à leurs enfants un enseignement laïc, ​bilingue et fondé sur la coopération et l’expérimentation, ​avec l’idée que, ​même en milieu d’hyper-ruralité, ​il est possible de proposer une école différente, ​ouverte sur le monde, ​accessible à tous ceux qui le souhaitent. ​

L’association, ​de type loi 1901, ​rassemble les parents et les sympathisants de l’école. ​Elle porte juridiquement l’école Calandreta Ribeirona et assume toutes les charges de locaux et de personnels. ​Les parents sont les administrateurs de l’association, ​dont les statuts sont conformes à ceux rédigés par la confédération des Calandretas. ​

Pour promouvoir l’école et la langue occitane, ​l’association organise, ​chaque année, ​des événements à destination de tout public : ​la Dictada occitana, ​le Bal de la Calandreta… ​Elle participe à des événements culturels locaux, ​tels la Nuit des Arts du Feu, ​les fêtes du roi de l’Oiseau ou ​la Fête des Plantes de Chavaniac-Lafayette. ​Elle est aussi un support pour l’équipe enseignante, ​en participant à l’organisation de projets menés par l’équipe pédagogique. ​

En 2019, ​l’association Calandreta Ribeirona a été accompagnée, ​dans le cadre du Dispositif Local d’Accompagnement, ​par le cabinet Conselh Developament, ​ce qui a permis aux adhérents de formaliser les valeurs qui réunissent les membres de l’association. En 2023 l’école expérimente les services de la mutuelle des connaissances WeMob. Il s’agit d’une volonté de mutualisation pour la réalisation d’un espace contributif et connecté (ECC) pour faciliter la circulation des informations (internes et externes) et des connaissances. C’est une volonté de contribuer à un réseau d’organisations reliées par une envie de faire vivre des territoires apprenants et résilients.